Un corridor pour éléphants, c’est l’idée géniale d’une fondation, la Mount Kenya Wildlife Trust. Quant aux pachydermes qui circulent sur cette auto- route de l’harmonie au coeur d’une réserve de biosphère, ils ont pour anges gardiens des chevaux. Des équidés bien décidés à préserver une espèceque l’on chasse encore et toujours pour son ivoire.

Assurément, «Kenya, les gardiens de la montagne», documentaire animalier de 52 ’, est un condensé d’humanitéoù s’enchevêtrent l’entraide des hommes envers les animaux et l’entraide des animaux entre eux. Une très belle leçon de coexistence pacifique qui fait un bien fou à l’humanité, à la biodiversité et à l’avenir de la planète.

Le film se focalise donc sur cette population libre de pachydermes du Mont Kenya, la deuxième plusgrande population libre après celle de la réserve du Tsavo, avec plus de 6000 individus en perpétuels mouvements sur un espace de 7 000 Km2, un terrain de jeu qui se trouve être très peuplé et donc particulièrement cultivé !

Un problème de cohabitation insoluble ? Beaucoup l’ont cru, tellement les incidents étaient fréquents aux passages réguliers des éléphants, mais c’était sans compter sur une idée folle qui a germé dans la tête d’une femme, Susie Weeks, il y a une douzaine d’années : créer un corridor de 14km de long, une autoroute pour pachydermes avec, en prime, un passage souterrain permettant le franchissement d’un axe routier important. Et cela fonctionne… Une incroyable réussite qui a réconcilié les hommes et les éléphants !